Tribune des élus socialistes (Mai 2016)

Après avoir abandonné le logement social municipal à d’autres structures, la mairie se prépare à abandonner toute marge foncière. Asnières une ville à vendre ? La mairie se lance dans une frénésie immobilière à perdre haleine, se privant de toute possibilité de maîtrise de sa population, sauf à en chasser les plus pauvres. C’est un calcul à courte vue qui engrange aujourd’hui des droits à construire et de cession pour abonder au budget mais  hypothèque l’avenir de nos jeunes, de nos seniors et surtout des familles.

L’investissement est en chute libre comme le prouve le budget qui vient d’être voté. Adieu donc équipements de proximité et mixité sociale. Asnières 2020 verra ses classes bondées et une pratique sportive amoindrie, puisque le choix a été fait d’affaiblir les associations sportives de premier plan.

Mais qu’on se rassure. La dette se porte bien. Le maire et les siens disposent de tous les moyens pour poursuivre leurs adversaires en justice.

Vous croyez comme nous qu’une autre orientation est possible pour cette ville. Tenez-vous prêts à vous joindre aux initiatives à venir de vos élus socialistes pour défendre le seul intérêt qui vaille. Celui de tous les citoyens.